Accueil‎ > ‎

Historique

  • Origines (1971 à 1981)
  • Eglise majeure (1982 à 1988)
  • Eglise CAEF depuis 1989

  • Origines (1971 à 1981)

    L'Eglise Evangélique de Paris XVe a commencé en 1971, au 20 rue Sebastien Mercier, Paris XVe (local actuellement détruit), d'abord comme une extension de l'Eglise de Paris-Nation, à l'initiative d'Alain CHOIQUIER et avec l'aide d' Opération Mobilisation (O.M.) présidée alors par Mike EVANS.
    Cette aide a duré jusqu'en Juin 1972. L'Assemblée a alors été pris en charge par France-Mission présidée par Alain CHOIQUIER (puis Messieurs Homer PAYNE et Gilbert PRESLE) et est devenue un poste de cette mission française d'évangélisation.
    Un couple pastoral, Hans et Odette WYTTENBACH, viennent d'O.M. et prennent en charge la communauté le 1er Décembre 1971.
    L'assemblée déménage en 1975 et entre dans une ancienne boutique (bonneterie) avec un appartement attenant, au 16, rue des Quatre Frères Peignot, loué par la Ville de Paris (O.P.A.C.).
    Elle devient Association Cultuelle en 1982 (J.O. du 9 Juin 1982).

    Eglise majeure (1982 à 1988)
    En 1983, Hans et Odette WYTTENBACH quittent l'Eglise pour Auxerre.
    De 1984 à 1990, le couple pastoral Fernand et Pascale GALVEZ, exerce son ministère.
    L'Eglise fait partie de la Fédération Evangélique de France et de la Pastorale de la Rive Gauche, qui organise un culte en commun annuel.

    Eglise CAEF depuis 1989

    En 1989, l'Eglise entre dans le groupement suivant : Communautés et Assemblés Evangéliques de France (C.A.E.F.) qui fait partie de l'Association d'Eglises de Professants des Pays Francophones.
    En 1990, Emmanuel BATI, venant de la Facilté Libre de Théologie de Vaux sur Seine et originaire des Assemblées Chrétiennes du Tchad, apporte son assistance.
    De 1991 à 1999, le couple pastoral Pascal et Laurence WICKER exerce son ministère.
    En 1997, l'intitulé de l'Eglise devient "EGLISE PROTESTANTE EVANGELIQUE DE PARIS XVe".
    Elle participe au Cercle et à la Commission Oecuméniques du 15ème arrondissement.

    Comments